TFA — 2018

Case Study

par Simon Haddad

image bureau

I. Un side project

Réaliser un side project comme travail de fin d’année est un exercice plutôt compliqué. En effet cela permet d’être presque complètement libre sur le projet que l’on veut mener à terme mais d’un autre côté on peut tomber dans le piège de vouloir faire trop grand ou trop compliqué. Je pense que la clef de la réussite d’un side project consiste à se poser les bonnes questions. Il faut savoir se remettre en question et savoir être objectif vis-à-vis de ses capacités. Montrer le meilleur sans se mentir à soi-même. Voilà comment j’ai essayé de prendre la chose et comment j’ai abordé le briefing quand il nous a été donné.

Finalement le side project est la vitrine d’une année d’apprentissage et de maturation au sein du monde du web. La vitrine d’un an d’étude, certes, mais aussi la vitrine d’un profil pour une futur recherche de stage et/ou d’emploi. C’est avec cette mentalité que j’ai abordé l’exercice.

image ampoule

II. S'auto-analyser

En quoi suis-je bon ? Qu’est-ce qui me plaît le plus ? Quel domaine me donne le plus envie si je pense à un futur travail ? Ces trois questions sont essentielles car elles m’ont permises de me concentrer sur ce que je voulais montrer à travers mon side project.

Je n’avais presque aucune base lorsque j’ai commencé mon année en DWM. Mais j’avais déjà une passion plus que dévorante pour l’informatique (hardware) et des notions théoriques de ce qu’était la programmation. Très vite je me suis découvert une réelle passion pour le développement.

Ce n’est pas si facile que ça de s’auto-analyser mais ça serait mentir de dire que je ne savais pas encore ce que je préférais et ce que j’avais envie d’exploiter au maximum. C’est donc plus ou moins naturellement que j’ai décidé d’orienter mon projet vers le développement.

image pc

III. Quelques difficultés

Le problème pour faire un site dynamique c’est qu’il faut pouvoir utiliser des langages de programmation back-end et que ce sont des langages que l'on ne voit pas à l’école en deuxième année. La difficulté réside dans le fait que leur appréhension et compréhension est très différente des langages front-end avec lesquels je suis plus à l’aise car je les ai plus souvent utilisés.

J’ai donc dans un premier temps réfléchi aux fonctionnalités que je voulais implémenter dans mon site et avec quel langage et de quel manière je pourrai le faire. Mon choix s'est porté sur PHP et mySQL.

J’ai mal pensé le système dès le départ et j’ai donc commencé le travail et le code avec une architecture de base erronée car j’ai décidé de modifier et d'ajouter des fonctionnalités seulement plus tard. J’ai appris quelque chose de cette erreur, il est très important de prendre le temps de réfléchir à toute l’architecture du site avant de se lancer. Sous peine de perdre un temps précieux à revenir en arrière et à refaire ce qui a déjà été fait pour le rendre compatible à l’idée finale.

IV. Workflow

1. Gulp et SASS

Au niveau de mon workflow j’ai commencé par faire un design global de mon site sur photoshop. Je suis très vite passé au code et j’ai testé mes différents choix de couleurs et de typographies directement sur le navigateur. J’ai fait une première version du site seulement en front en utilisant le SASS grâce à Gulp.

2. JavaScript

Une fois l'HTML et le CSS terminés j'ai réalisé tout le JavaScript du site. En plus de réaliser les scripts pour le front j'ai aussi fait des simulations de mon futur code server side en JavaScript pour avoir une idée de comment cela allait fonctionner.

3. Server side

Puis j'ai utilisé Wamp pour pouvoir faire du PHP et pour pouvoir créer et utiliser ma base de donnée. J'ai créé celle-ci grâce à PHPmyAdmin. J'ai dû modifier le HTML pour qu'il puisse être compatible avec mes scripts PHP. J'ai dû aussi faire des scripts en AJAX pour gérer le temps réel.

V. Conclusion

J’ai adoré travailler sur ce side project. C’était un défi très motivant à relever et je suis très fier du résultat. Le site fonctionne comme prévu et j’espère qu’il pourra être utilisé par de nombreuses personnes. J’ai appris énormément sur mes compétences mais aussi sur ma façon de m’organiser et de gérer un projet.

Je pense avoir fait de mon mieux pour montrer mes compétences actuelles et j’espère que mon projet plaira au plus grand nombre.

Merci de m’avoir lu !

image balise